Un boudoir ?

Soupirs dans le boudoir est né d’une discussion dominicale. Cinq jeunes femmes parlant librement de la sexualité, de leur sexualité. Ce boudoir devait être leur antre, le lieu où elles parleraient de toutes ces questions.

Finalement ce boudoir fut vampirisé par Sarah pour qui l’écriture est un besoin vital. Une ambition, donner à voir la multiplicité des femmes, rappeler peut être qu’il est possible d’être tour à tour une salope, une vierge et une intellectuelle.

Sarah y raconte ses expériences de façon plus ou moins romancé, y livre ses réflexions sur la place de la femme dans la société, et y partage ses trouvailles sur l’internet.

Petit à petit ce boudoir devient aussi une sorte de journal intime, où Sarah livre ses émotions comme si cette alcove n’était connu que d’elle.

Publicités