De l’esthétique pornographique

L’idée est ici de parler de ces blogs qui pullulent sur le net. Tout simplement des pages de partage de photographies. C’est un mouvement général sur la toile, sont mélangées des photographies prises par le bloggeur à des reblogs. Ils sont très souvent emprunts de cet esprit dans le vent, rock trash ghetto groovy post moderne.

Ces photos sont issues de FUCK ME. L’attrait de ces blogs est l’alliance entre l’esthétisme photographique et la violence de la sexualité  brute, on y trouve des vagins, des verges, des fellations. Plus que de l’érotisme c’est bien là de la pornographie. Ce sont de belles images certes, mais ce sont aussi des images qui font des choses, elles sont capables de provoquer l’excitation. Une magnifique preuve du lien possible entre recherche d’une esthétique et le sexe sale, brut, celui de la vraie vie.

Voilà vers quoi devrait tendre le cinéma porno. Envisager les choses sous cet angle permet de remettre en question la dichotomie entre un porno fait pour les hommes et celui attendu mais jamais vraiment réalisé qui serait destiné aux femmes. Il est possible de faire du porno en respectant les règles de l’art cinématographique, ou photographique. La recherche de la beauté rompt le souci d’une sexualité vue par les hommes. Arrêtons de dénigrer cet art parce qu’il est destiné à la masturbation et posons nous les vraies questions, de son utilisation au quotidien et de ce qu’il est censé faire.

Publicités